• A Saint-Jules...

    Ma grand-mère disait « Mange ou c’est le loup qui te mangera ! ». Elle disait aussi « En Avril, ne te découvre pas d’un fil ». Je sais, je sais, votre grand-mère aussi le disait…elles z n’avaient pas tort hein cela dit nos mères-grand? Car ce mois d’Avril 2010, même s’il nous offre de belles journées ensoleillées, nous impose aussi un vent du nord glacé à vous congeler direct une coulée de lave en fusion (Si, si ! Au moins ça !).

    Et donc, comme à son habitude à juste titre, votre maraîcher râle, parce que…c’est pas que le vent le décoiffe (son cheveu étant plutôt blanc coupé court) mais c’est surtout qu’il fait s’envoler son chapeau de paille (celui pour la sieste mexicaine outil professionnel indispensable à la sauvegarde du ciboulo de tout maraîcher qui se respecte). Et de surcroît, ce sacré vent assèche trop rapidement la terre, ce qui complique bien la vie de notre maraîcher qui n’a toujours ni système de pompage, ni tuyauterie d’irrigation sur le champ…précisons pour faire bien pitié au lecteur le fun :  

    Sur le champ, il n’y a aucun point d’eau alentour accessible simplement en tendant le bras et l’arrosoir…

    « Alors comment donc fait-il le maraîcher ??? » Me demandez-vous par pure politesse pétris d’inquiétude. « Et ben il improvise ! » Que je vous réponds poliment au désespoir.

    Voici la technique :


     1. On prie chaque soir devant le guignol dieu de la météo des agriculteurs j’ai nommé –BIIIP- (c’est un gars avec des petites lunettes, et des anglaises brunes qui rend hystériques la majorité des ménagères de moins de 50 ans –ouais, ouais, j’ai moins de 50 ans…- mais je peux pas le citer, y a le contrôle de la censure virtuelle qui m’a foutu mon blog sur écoute à cause que j’ai passé un coup de fil à Rachida Carla euh…je m’égare, excuse mes bavasseries cher lecteur !). 


    2. On prend notre flacon de gel douche TaHiti (pas de pub sur ce blog SVP/merci...rhoo zut !) et on tape avec sur nos têtes et les troncs des arbres mais…toujours rien, pas une goutte de pluie…


    3. Alors ben, votre maraîcher remplit des jerricanes de 20 litres de l’eau de pluie récupérée de notre gouttière à la maison, il charge le tout dans le camion, et hop ! Au champ, dans les arrosoirs et il désaltère vos futurs repas, l’horreur pour ses biceps trop facile pour un gars fortiche comme lui!


    Il paraît que c’est le démarrage le plus difficile en maraîchage, il paraît aussi qu’il faut être capable d’adaptation à sa terre et flexible comme le roseau pour tenir le cap…et ben t’as qu’à croire c’est la merde quelle jolie formule !

    Et une autre aussi que j’adore (mais pas de ma grand-mère celle-là, plutôt d’un érudit) et qui dit : Marcher vraiment, c’est aller au rythme de la fleur qui s’ouvre. C’est beau hein ?

    Bon okay, okay vous attendez des nouvelles de vos légumes, je comprends…et j’y viens !

     

    Qui y a-t-il de nouveau au champ ce mois-ci ??

    Réponse : des altises !!!

    SO WHAT ????

    Traduction : des t’ites bestioles noires, très gourmandes de crucifères qui grignotent leurs jeunes feuilles y font des jolis trous, qui fanent le truc, et détruisent la récolte ce qui fait (comme à son habitude à juste titre bien sûr) râler votre maraîcher.

    « Alors comment donc fait-il le maraîcher ??? » Me demandez-vous par pure politesse pétris d’inquiétude. « Et ben il improvise ! » Que je vous réponds poliment au désespoir.

    Bon, plus justement, il s’inspire des techniques de nos anciens que les gars du bio reprennent aujourd’hui (parce que en vrai, les gars du bio, bien qu’ils puissent vous sembler totalement un peu dingos sont finalement des types ordinaires qui réfléchissent comme ils peuvent très « sagement » et dans le respect de leur terre).

    Donc, votre maraîcher débutant, la semaine dernière, constatant avec agacement fatalisme l’invasion d’altises sur ses jeunes crucifères, se prend la tête courre chez Xavier (un genre de maraîcher un peu confirmé, un peu la référence quoi, et surtout très solidaire) demander A l’aide !! en dépannage des filets de protection pour ses semis directement mis en terre. Le truc ressemble aux rideaux de nos mères des 80’s, des voilages tissés fin, que l’on dépose sur les jeunes pousses pour les protéger de l’envahisseur. Ça s’appelle la protection mécanique. Les altises se posent dessus et ne s’attaquent donc plus aux feuilles tendres de vos radis et navets !

    Mais pourquoi pas d’insecticide en bombe ?

    Et ! Oh lecteur ! T’as pas lu en haut à droite ?? C’est sans OGM ni pesticide au Piment Vert !!

    Donc je t’en supplie lecteur, ne jette plus jamais tes vieux rideaux ringards de voilage des 80’s  jaunis par le temps qui passe et le soleil ; fais plutôt un don au Piment Vert, quelqu’un ici te remerciera !

     

    Ainsi donc, les planches s’alignent relativement sereinement au champ, d’autant que Patrick est venu filer un coup de main herse rotative afin d’égaliser le terrain en surface et retourner la terre (ça fait un peu comme un massage thaïlandais, ça la « destresse » la terre, je crois, enfin c’est une image pour les lecteurs tombés ici par hasard novices…pour les autres tombés également ici par hasard plus confirmés, passer directement à la conclusion !). A ce stade du récit, il est essentiel d’appliquer une minute de silence à la mémoire du cerisier sauvagement assassiné malencontreusement passé sous les roues du tracteur…l’un des deux aura traversé le champ sans regarder…la faute à l’agent de circulation Ced le maraîcher  Patrick  pas de chance !

     

    Ayé pour les nouvelles du champ ! Passons maintenant à la véranda pépinière !

    Il y a eu beaucoup de boulot le soir à la chandelle devant La Nouvelle Star, puisque nous avons, de nos petites mimines, repiqué plus de 2000 plants !

    Inutile de vous préciser que la véranda n’y suffisait plus. Ced le maraîcher, las de mes gémissements hurlements supplications (c'est-à-dire que, en plus de la place prise par les godets alignés, l’odeur de purin d’orties en permanence dans les narines au sein de ma propre maison devenait méga contrariante) s’est résigné à transférer les plants dans notre cabanon de jardin, réaménagé pour l’occasion en pépinière. C’est donc là, que nos petits plants grandissent tranquillement dans la chaleur et l’humidité, je n’ai d’ailleurs pas pu résister à la tentation de photographier nos plants sous tous les plans, en voici les meilleurs portraits :

    plants 011          plants-005.jpg   

    plants-008.jpg                    plants-002.jpg


    Nos plants sont élevés au soleil, à l’eau et au purin d’orties uniquement. Les graines et le terreau sont biologiques ou autorisés en agriculture biologique.

    Une partie est destinée à la production du PV, l’autre sera vendue à toi qui à la main verte (ou rêve de l’avoir) très prochainement (modalités à venir dans le prochain billet).

     

    Dans les news importantes, à noter dans vos agendas le report d’un mois de l’ouverture de l’exploitation pour l’achat de vos légumes en vente directe au champ, à priori et si la nature est avec nous :

    Le Vendredi 4 Juin de 16h à 20h.


    Démarrage de l’abonnement au panier début septembre, mais possibilité de commander ponctuellement votre panier selon la production dès le début de l’été (tarifs et modalités prochainement en ligne également (bordel zut j’vais en avoir du taf de l’écriture sur ce foutu blog dans les semaines à venir!).

     

    Voili-voiloù, on termine par les remerciements du mois (et y en a plein !) :

    Patrick pour avoir écrasé le cerisier (MDR-PTDR-LOL) et remorqué SuperMario ; Jéjé et son super 4X4 pour le sauvetage du camion embourbé à 20h un mercredi soir pluvieux au champ ; JP pour avoir su traduire une notice japonaise incompréhensible et avoir monté le truc en moins de 10 heures, il en aura fallut de la logique! ; Doudou qui a passé un a-m entier de vacances à bosser au champ plutôt que de s’éclater sur la Wii ; Sylvie pour sa paire de rideaux voilage même pas jauni par les années qui passent (c’est p’t’être parce qu’ils sont quasi neufs, nan ?) ; Louloute pour avoir « fé kk dans le ja’din de papa » (engrais méga naturel et gratis !) ; Loulou pour nous offrir une étude très sérieuse de l’écosystème du PV ; Damien pour ses tuyaux sur…les tuyaux ; nos z’amis (et même ceux qui vivent à l'autre bout de la France!), qui y croient autant que nous et nous soutiennent un max…vous êtes de vrais dingues, on adore ! ; et puis bien évidemment vous tous fidèles et nombreux lecteurs (vous avez été près de 130 à passer nous voir ces 15 derniers jours sur le blog, ce qui flatte à mort mon ego de rédactrice en chef nous a fait très plaisir)…

    …de quoi j’ai oublié quelqu’un ???!!!

    Rhooooooo mais voui !!!

    Merci aussi à toutes les grand-mères et leurs jolies petites phrases toutes faites qui traînent encore et toujours dans nos têtes!

    Et pour finir, le dicton du soir :

    A Saint-Jules, les sansonnets tiennent ménages dans les clochers.

     

    Et ben ça…

    …c’est dit !

     

     

    « H - 1A vos plants, prêts?? Achetez !!! »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 16 Juin 2010 à 21:24

    Benjamin, le plus grand bonheur pour un maraîcher (après celui d'admirer ses tomates rougir...) et de participer à la joie culinaire de toute une tribu !

    Biz vertes à vous quatre et merci de ton com, ça nous booste le moral! :)

    2
    Mercredi 16 Juin 2010 à 21:25

    c'est parce que les épinards de la cantine, ne sont pas de vrais épinards!!!

    3
    Benjamin
    Vendredi 30 Novembre 2012 à 13:08
    Bonjour,

    Le panier de légumes bio, super . Dans notre petite tribu a la vu de ces légumes venu d'ailleurs. Papa, c'est des vrai légumes, et oui fini les boites de conserves pour une semaine. Cette semaine les enfants ont mange des légumes. Les enfants ont adoré les radis jaune, viennent t'ils d'une autre planète. J'ai fais la tarte sans patte, a ma grande surprise tout le monde en a redemandé, même Manon et Alxis ont adoré. Ce midi je tente, la tarte verte, je vous dirais si la tribu a aimé les épinard dans la tarte.

    A bientôt pour de nouvelle aventures

    Benj
    4
    Benjamin
    Vendredi 30 Novembre 2012 à 13:08
    C'est fait le déjeuner est terminé, avec au menu la tarte verte.
    Verdict, Carole a adoré, Alexis et moi étions un peu retissant a l'idée de manger des épinard, mais après avoir gouté, ont trouve cela sympa sa change. Et c'est miellieurs que les épinard de la cantine.

    Chaos

    Benj
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :